TU M’AS DONNÉ UNE GIFLE ET APRÈS ?

La situation ne me plaisait pas, je n’étais pas d’accord avec ce qui était en train de se passer, je te l’ai dit et toi, tu m’as hurlé dessus et tu m’as giflé pour me faire taire. Et après ?

Que crois-tu qu’il s’est passé dans ma tête ?

Tu penses que je suis devenue d’accord avec toi ?

Tu penses que j’ai changé d’avis ?

Tu penses que la situation me convient maintenant ?

Tu penses que toi et moi on est cool à présent ?

Tu penses que je n’ai aucun ressentiment contre toi ?

Tu penses que j’estime avoir mérité cette gifle ?

Tu penses que j’ai appris quelque chose grâce à cette gifle ?

Que penses-tu qu’il va se passer la prochaine fois qu’une situation ne me plaira pas ? ou que je ne serais pas d’accord avec toi ?

Peut-être que je me tairais… peut-être pas.

C’est ça que tu veux entre nous ? que je me taise pour te faire croire que je suis d’accord avec toi ?

Et je me tairai pour quelle raison ? parce que je crois sincèrement que tu as raison ? ou plutôt parce que tu me fais peur ? parce que je ne veux plus être brutalisée ?

C’est ça que tu veux entre nous ? que j’ai peur de toi ?

 

Moi je me dis que tu aurais pu m’écouter, que tu aurais pu essayer de comprendre ce que je disais, que tu aurais pu prendre un peu de ton temps pour regarder ce qui était en train de se jouer, que tu aurais pu arrêter de te regarder le nombril et que tu aurais pu te mettre à ma place et comprendre pourquoi je n’étais pas d’accord.

 

« Tu » est un homme et « je » est une femme.

« Tu » est un parent et « je » est un enfant.

« Tu » est un humain et « je » est un animal de compagnie.

Remplace « gifle » par « fessée » si tu trouves ça moins violent, même si ça ne l’est pas.

STOP aux Violences Éducatives Ordinaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.