LA FLAQUE D’EAU OU COMMENT DIRE L’INVERSE DE CE QU’ON VOUDRAIT

Flaque

Hello à tous !

Je voudrais vous parler des ordres que nous donnons sans cesse à nos enfants et que les enfants semblent ne jamais écouter ! Enfin nous avons cette sensation, et toujours en tête cette phrase « Mais c’est pas possible ! Je lui avais dit de faire attention pourtant !!! »

Prenons un exemple qui va parler à tout le monde : il pleut dehors, il y a des flaques d’eau partout. Quelle est la première chose que votre enfant à envie de faire ? Bien sûr ! Sauter dedans à pieds joints 🙂 Quelle est la dernière chose que vous voulez que votre enfant fasse ? Sauter dedans à pieds joints ! Je sens comme une idée commune…

Alors quelle est la phrase qui vient naturellement en tête ? « Ne marche pas dans la flaque d’eau ! »

Et qu’est-ce que votre enfant va faire ? Marcher dans la flaque d’eau ! Pourquoi ? Que se passe-t-il dans sa tête ? L’enfant va se concentrer sur ce qu’il a entendu « Ne MARCHE pas dans la FLAQUE D’EAU » – « MARCHEFLAQUE D’EAU ». Le cerveau est ainsi fait qu’il ne retient pas les négations, et je suis désolée de vous dire que pour les adultes c’est la même chose !

Donc il se concentre sur Marche et Flaque d’eau et c’est tout à fait normalement qu’il marche dans la flaque !

Et si on essayait un truc ? Un truc tout simple et pas du tout embêtant pour les parents : si on formulait autrement !

Je vous propose d’essayer : « Contourne la flaque d’eau ! »

Qu’est-ce que l’enfant entend ? « CONTOURNE la FLAQUE D’EAU ! » il va se concentrer sur le contournement et contourner la flaque !

Essayez ! Vous verrez vous serez surpris du résultat.

On est d’accord, cette méthode n’est pas fiable à 100%, c’est toujours un enfant devant un désir très tentant 😉

A vous de jouer !

Dites-moi dans les commentaires si cette expérience a été concluante chez vous…

LA PROPRETÉ, ÇA SE PRÉPARE DÈS LA NAISSANCE !

Hello à tous !

Aujourd’hui je voudrais aborder un sujet qui fait peur à tous les nouveaux parents et qui pourtant n’intervient pas avant les 2 ans de l’enfant. Je dis 2 ans, on est d’accord que c’est très variable, ça peut se passer avant, ça peut se passer bien après… Mais c’est pour montrer que ce sujet est dans la tête des parents très tôt, alors que ça ne se fera que bien plus tard.

La propreté !

Dans cet article je ne vais pas vous parler de comment l’enfant devient propre, non, je voudrais plutôt partager une petite astuce pour préparer cette transition au mieux !

Et si la propreté se préparait dès la naissance ? Voici une attitude à adopter dès le départ pour partir du bon pied.

La propreté

Le bébé n’a aucune conscience de ce qui sort de son corps. Le caca, il ne le voit d’ailleurs pas vraiment, il arrive dans la couche, les adultes changent la couche. Et la position allongée fait que le bébé n’a pas vraiment l’occasion de voir son caca et son pipi.

Il ne sait pas ce que c’est et surtout il ne le contrôle pas ! Il ne maitrise pas encore ses sphincters !

Donc ce que le bébé voit, c’est simplement sa maman et son papa en train de lui essuyer les fesses, il sait néanmoins très bien que ce qui est dans la couche provient de lui.

Alors que doit-il penser de paroles telles que « Piou ! ça pue ! » ou « Oh mon dieu quelle horreur ! Il est vraiment horrible ce caca !!! », ou autre figure de dégoût devant la couche ouverte ? Et bien le bébé va prendre peur de ce qui vous dégoûte et qu’il ne peut contrôler. Et plus tard, lors de l’acquisition de la propreté il va se souvenir que ce qui sort de son corps dégoûte ses parents. Donc il ne va pas vouloir le laisser tranquillement sortir.

Donc parents, rendez-vous service pour plus tard : prenez sur vous et ne faites aucun commentaire désobligeant sur le caca et le pipi de votre petit bout !

« Oh mon dieu ! Qu’il est joli ce caca ! Et qu’il sent si merveilleusement bon !!! » OK on ne va peut-être pas arriver à cet extrême 😉

A vous de jouer !

BIENVENUE SUR SEMER LES GRAINES !

route

 

Voici le premier article du blog pour donner le top départ de cette nouvelle aventure et vous présenter ce qu’est Semer Les Graines !

Je m’appelle Sarah, je suis maman d’un petit garçon de 2 ans et je suis actuellement en poste dans une agence de pub. Je suis en pleine reconversion professionnelle. Pourquoi ? Parce qu’en vivant ma grossesse et en accueillant mon petit bout j’ai découvert tout un monde qui m’a touché : celui des enfants.

J’ai aussi constaté quelque chose qui m’a bouleversé : en regardant autour de moi, mon entourage, mes amis, mes connaissances, je me suis rendue compte que nous étions tous un peu paumés quand il s’agissait de nos enfants ! Les futurs parents ont ce mélange de panique et d’excitation et les jeunes parents ont ce mélange d’incompréhension et d’amour inconditionnel.

Les professionnels !

Durant la grossesse je me suis sentie très entourée par bon nombre de professionnels : gynécologue, sages-femmes (haptonomie, cours de préparation), rendez-vous mensuels au laboratoire d’analyses médicales, anesthésiste, médecin généraliste. Je ne me sentais pas seule du tout ! Le sujet de « la femme enceinte » est bien couvert, j’avais des interlocuteurs, du soutien et des réponses à mes questions.

Mais plus le terme approchait et plus j’avais envie de savoir ce qui allait se passer après l’accouchement et là : plus personne 🙁 Plus aucun professionnel n’était à même de me renseigner. Toute leur expertise tournait autour de la femme enceinte et non de la mère et de son nourrisson !

Alors la famille ?

Mais là j’ai réalisé à quel point les choses avaient changé en 30 ans… Le matériel de puériculture, les produits pour bébé, les méthodes d’éducation, la place de l’enfant dans la société, etc… Donc oui j’étais soutenue mais je ne pouvais pas suivre les conseils de mes aînés à la lettre.

 

Vous ne me connaissez pas encore mais je peux vous dire que je ne suis pas du genre à me laisser abattre ! Si l’information ne vient pas à moi, je vais à l’information, qu’importe où elle se trouve ! Donc je me suis renseignée sur Internet et dans les livres, je me suis entourée d’amis qui s’y connaissaient dans la petite enfance. J’ai fait des tonnes de recherches et accumulé pas mal de savoirs.

Et en parlant autour de moi, en regardant d’autres parents, je me suis rendue compte que tout ce savoir, eux ne l’avaient pas. J’ai aussi compris à quel point j’avais emmagasiné une foule d’informations précieuses dont tout le monde pouvait avoir besoin pour vivre plus sereinement. Et surtout que je pouvais leur glisser plein de petites astuces que j’avais piochées ici et là et qui facilitaient grandement la vie.

 

Voilà comment est né Semer Les Graines.

De mon désir de partager les informations afin que tout le monde profite de ce savoir.

Et Semer Les Graines c’est aussi mon projet de reconversion professionnelle, c’est mon désir d’ouvrir un service d’accompagnement à la parentalité, de soutenir les futurs parents dans l’accueil de leur enfant. Je désire les guider dans ce changement de vie afin de les apaiser, de les aiguiller dans les choix à faire pour vivre cette nouvelle étape de leur vie de façon sereine.

Alors que ce soit clair, ici je parle de sujets sérieux (mais pas grave) mais pas de prise de tête ! La vie est légère, ne nous la compliquons pas.

Alors prêts à me suivre ? C’est parti !